Recommandé, 2019

Choix De L'Éditeur

Vous pouvez garder votre mobile dans l'avion, en mode déconnecté

Avant de monter à bord d'un avion, tous les appareils électroniques doivent être éteints pendant le décollage et l'atterrissage.

Cela a toujours été la règle au cours des dernières décennies, bien qu’il n’y ait jamais eu de cas documenté définitif concernant le risque de brouillage préjudiciable causé par des dispositifs électroniques pouvant provoquer un accident aérien.

Entre autres choses, la parole ne s’applique pas uniquement aux téléphones mobiles, mais à tous les appareils capables de transmettre des ondes radio, ainsi qu’aux ordinateurs portables, aux tablettes et aux iPod.

C'est précisément ces jours-ci que nous pouvons maintenant garder tous les appareils électroniques, y compris les téléphones portables, dans les avions, tant qu'ils sont en mode Avion, c'est-à-dire hors ligne .

Le mode Avion est un paramètre disponible sur la plupart des appareils électroniques qui se connectent à Internet ou à un réseau cellulaire, qui suspend le signal de transmission de l'appareil.

Jusqu'à aujourd'hui, tous les passagers devaient éteindre leurs téléphones portables et autres appareils électroniques avant le décollage et l'atterrissage, sans passer par l'avion.

En effet, en l’absence d’informations fiables, la prudence a toujours été préférable et, partant, la suppression de toutes les causes possibles de problèmes, même présumées.

Même en mode avion, un smartphone émet toujours un rayonnement électromagnétique, tout comme les appareils ne pouvant pas se connecter à Internet, tels que les lecteurs MP3.

La mesure du mode Avion "hors ligne" est donc toujours prudente, car en réalité, même l’utilisation du téléphone portable à bord n’est pas prouvée pour créer des interférences dans le cockpit.

La FAA, la Federal Aviation Administration américaine, a mis sur pied un comité chargé d'étudier le problème, concluant que le Wi-Fi, en particulier, ne peut causer de problèmes de navigation à bord, en aucune partie du vol.

Des études américaines récentes ont également montré qu'un tiers des passagers n'éteignent pas toujours leurs appareils (et ne mettent pas leur téléphone portable hors ligne) pendant le décollage et l'atterrissage.

La plupart des compagnies aériennes opérant dans la flotte américaine peuvent gérer tous les problèmes liés à un appareil Wi-Fi.

Les aéronefs de la nouvelle génération sont plus robustes et mieux protégés des interférences électromagnétiques et de toute perturbation susceptible d’affecter un circuit électrique du fait de l’induction électromagnétique ou du rayonnement émis par une source externe.

De plus, dans de nombreux avions spécialement équipés, vous pouvez également vous connecter à Internet, il est donc clair que la précaution de ne pas pouvoir utiliser le téléphone, même dans ces avions, semble un peu forcée.

Toutefois, dans les mois à venir, les compagnies aériennes européennes s'adapteront à la nouvelle législation et permettront à chacun d'entendre de la musique, de lire et de lire sur l'écran du smartphone et de la tablette, même sans connexion à Internet.

Il ne s’agit donc que du premier pas vers une réglementation plus souple qui amènera tous les passagers en vol à se connecter à Internet et à rester connectés depuis leur smartphone ou leur tablette, même pendant les phases de décollage et d'atterrissage.

L'interdiction d'utiliser un téléphone portable à bord sera, en grande partie, davantage liée au bruit qui sonne et l'utilisation du téléphone peut donner aux passagers plus que le prétendu danger d'interférence radio.

Top